Après Daredevil il y a quelques mois, c’est aujourd’hui qu’arrive sur Netflix la nouvelle série Marvel « Jessica Jones » basée autour de l’héroïne du même nom dont les aventures sont inspirée du comics Alias élaboré par  Michael Gaydos et Brian Michael Bendis entre 2001 et 2004 et pour lequel ce dernier a obtenu deux Eisner Awards.

Dans le comics, Jessica Jones est une ancienne membre des Vengeurs reconvertie en détective privé  et dont les enquêtes impliquent généralement, sans pour autant qu’elle ne le souhaite, des super-héros et/ou des super-vilains.
Alcoolique et passablement dépressive, Jessica Jones a une vie sociale et sentimentale compliquée en raison d’un lourd passé lié notamment à sa Nemesis  Killgrave ou « l’homme pourpre ».
Je ne dévoilerais pas plus ici l’histoire mais je ne peux que vous encourager à lire cette œuvre qui est vraiment l’un de mes titres préférés de Bendis.

Krysten Ritter Jessica Jones

Pour ce qui concerne la série, j’avais pu découvrir en avant-première le premier épisode de Jessica Jones  à la (très dispensable) Comic Con de Paris où les actrices Krysten Ritter (Jessica Jones) et Carrie-Ann Moss (Jeryn Hogarth) étaient venues faire la promo de leur nouveau projet.

Honnêtement, s’il est trop tôt pour que je puisse me faire un avis définitif,  j’avoue que le premier épisode m’a plutôt fait bonne impression, il introduit bien le contexte de la série et l’on comprend très vite les difficultés personnelles auxquelles est confrontée Jessica qui doit se remettre d’un traumatisme profond amené dès  le 1er épisode (contrairement au comics).
La menace de Killgrave est vite (et plutôt bien) amenée et j’ai hâte de voir ce que donnera David Tennant dans le rôle.

Après, pour le moment, je reste un peu sceptique sur le choix de Krysten Ritter qui ne correspond pas vraiment à l’image que je me faisais de Jessica Jones mais je vais bien sûr lui laisser sa chance et regarder probablement frénétiquement la série pendant le week end.

Et vous, allez-vous vous laisser tenter par Jessica Jones ?