J’ai profité d’un petit week-end en France pour rattraper un peu mon retard en terme de mangas.

Il faut dire que si je n’ai aucune difficulté à trouver des comics  dans ma nouvelle localité, pour ce qui concerne les mangas, c’est tout de suite une autre paire de manche. C’est pourquoi je n’ai pas manqué de faire un crochet par Komikku juste avant d’aller prendre mon train.

Parmi les quelques titres  achetés, deux nouveautés, Thermae Romae (titre sur lequel je reviendrais dans un autre post)  et A nous deux, Paris ! de J.P Nishi.

« Quand un jeune Japonais découvre dans ses pérégrinations humoristiques et ironiques les travers de la vie parisienne. Il scrute et déchiffre en images notre quotidien dans ses moindres détails, comme le ferait un Florent Chavouet à Tokyo, et apprend à ses risques et périls les charmes de la France que nous découvrons dans ce livre comme dans un miroir. »

J’étais d’autant plus curieuse de découvrir cet ouvrage que je me suis souvent posée la question du comment font les  japonais en séjour dans notre chère capitale pour supporter l’accueil à la parisienne. C’est donc avec un intérêt non feint que j’ai ouvert le titre de J.P Nishi.

Il faut reconnaître que c’est avec beaucoup d’humour que l’auteur nous raconte ses pérégrinations  à la découverte d’une société qui suscite chez lui à la fois émerveillement mais aussi surprise et étonnement. Jamais méchant, JP Nishi moque gentiment nos travers et nos différences (de latins) avec la société qui est la sienne. Si toutes les histoires ne se valent pas, la décortication des bisous à la française vaut le détour à elle seule.

 Au final, A nous deux, Paris ! est un titre  rafraîchissant qui permet de passer un bon moment et de rire de nos propres travers de parisiens. Bien entendu, si vous n’avez jamais mis les pieds dans la capitale, il est probable que les situations et les lieux ne vous parlent pas et dès lors, le plaisir ne sera tout de suite plus le même.