Séduite par la qualité de the Cape (dont j’ai parlé dans un précédent article), j’ai décidé de regarder de plus près le travail de Joe Hill (scénariste de son état et  accessoirement  fils de Stephen King qui lui a visiblement transmis son talent). Très vite, une série a été mise en avant, cette série c’est Locke and Key.  C’est poussée par la curiosité que j’ai, sans trop hésiter, pris le premier volume de cette série. Grand bien m’en a pris car il s’agit, à nouveau, d’un vrai coup de cœur.

Parler de Locke and Key sans utiliser trop de superlatifs est relativement compliqué. En effet, disons le tout de suite, il est difficile de trouver de réels points faibles à ce premier volume  (d’une série qui en comptera cinq). En effet tant du point de vue du scénario, de la narration ou de l’habillage graphique ce tome m’a captivée tout au long de ses 168 pages.

Parcouru par une atmosphère tout à la fois, angoissante, horrifique et même mélancolique, Locke and Key nous fait suivre le destin de la famille Locke qui, anéantie par la disparition brutale du père, assassiné par un tueur déséquilibré part se reconstruire dans la vieille demeure familiale située sur l’ile de Lovecraft.

Malheureusement pour eux, tout ne passe pas comme prévu et  la quiétude est loin d’être au rendez-vous. C’est donc ensemble que les membres de la famille détruite par le chagrin devront faire face aux menaces de l’ile sur laquelle ils ont emménagé.

Au delà de scénario, le gros point fort de Locke and Key réside dans son ambiance pesante, habillement soulignée par le dessin de Gabriel Rodriguez et lentement distillée par un narration non linéaire qui, passant de personnage en personnage, permet au lecteur de s’attacher à chacun des protagonistes sans ne jamais perdre le lecteur et ce jusqu’au dernier chapitre…  haletant.

Je l’ai déjà évoqué mais il faut souligner que le récit s’appuie en outre sur de Gabriel Rodriguez, qui a su parfaitement dans par son trait faire ressentir le malaise de chacun dans Locke and Key.

Au final, si vous êtes amateurs d’horreur et de fantastique, passer à coté de Locke and Key serait purement et simplement une hérésie tant le titre se révèle de qualité. Et pour ce qui me concerne, le tome 2 est d’ores et déjà commandé.

A noter que les quatre premiers volumes sont disponibles en français sur Amazon pour un peu moins de 15 euros chacun.