Si à l’origine, j’avais bien pré-commandé mon exemplaire de Fire Emblem: Awakening, l’un des titres que j’attendais le plus sur la 3DS, c’est finalement à l’édition collector de la 3DS XL dédiée au titre d’Intelligent system que j’ai succombé au détour d’un passage chez mon revendeur habituel.

Cela faisait un moment que me trottait dans la tête l’envie de m’offrir une 3DS collector et d’ailleurs dans un premier temps mon choix c’était plutôt porté vers la future 3DS XL Animal Crossing : New Leaf. Néanmoins, l’arrivée des premiers visuels de cette dernière a fait retomber mon enthousiasme (c’est une question de gout mais ces petits dessins de maisons et autres feuilles ne m’ont pas vraiment convaincue) je suis donc retournée à mon premier choix, celui de Fire Emblem.

3DS XL Fire Emblem 3

D’un joli bleu royal, cette 3DS collector arbore sur sa coque le logo du jeu en argenté. Personnellement, je trouve l’impression un chouilla terne à mon gout (le gris ne ressortant pas forcément très bien sur le bleu de la console) mais l’ensemble reste plutôt classe.

Après un transfert de données finalement assez rapide (qui m’a permis de récupérer à la fois mes jeux du programme ambassadeur, mon Super Mario 3D Land et toute ma place Mii), ainsi qu’un passage obligatoire par la case protection d’écran la console était fin prête pour me faire suivre les aventures de Chrom le prince d’Ylisse.

3DS XL Fire Emblem 4

A noter que si le transfert de console est plutôt simple je trouve totalement débile le concept « de jetons » qui limite à 5 le nombre de transferts de compte d’une console à une autre et qui, de facto, pénalise les plus fidèles clients de Nintendo.

De même, quitte à proposer une version dématérialisée du jeu, il aurait été plus pratique d’insérer dans la boite la console un coupon permettant de télécharger le titre (et donc de l’associer au compte eshop de l’utilisateur) plutôt que de le lier au numéro de série de la console…. Bref parfois Nintendo a ses raisons que la raison ignore.

Pour en revenir à Fire Emblem : Awakening à proprement parler, le jeu s’avère effectivement être la tuerie annoncée. Très beau dans ses scènes cinématiques le jeu offre également un challenge intéressant et corsé (j’en bave régulièrement) surtout, si comme moi, vous ne souhaitez pas perdre des personnages auxquels vous vous êtes attachés.

Bref s’il s’agit d’un achat un peu impromptu, je dois reconnaitre que je ne regrette pas mon investissement qui en plus, m’aura permis de récupérer, grâce à l’opération « que de jeux à découvrir, un titre gratuit en l’occurrence Donkey Kong Country 3D returns, préféré à Animal Crossing : The New Leaf que je prendrais directement le jour de sa sortie.