Cette année nos consoles de salon préférées à savoir la PS3 et la Xbox 360 jouaient leur chant du cygne avant la sortie de celles appelées à leur succéder j’ai nommé la Xbox One et la PS4. Point d’emballement de ma part sur cette nouvelle génération, il faut dire qu’en début d’année j’ai investi dans un PC plus puissant que ces machines. Dès lors il faudra une grosse exclusivité pour me faire craquer( peut être Infamous: Second Son?).

The Last of Us

Quoiqu’il en soit côté jeu marquant sur console de salon Xbox 360/PS3 (enfin surtout PS3 car j’ai très peu joué à la Xbox 360), le principal titre qui me vient à l’esprit est  The Last of Us. Malgré une certaine répétitivité The Last of Us est un titre qui m’a enthousiasméeTechniquement impressionnant le jeu de Naughty Dogs force le respect aussi bien par son scénario (tout en mélancolie et en subtilité) que par sa direction artistique. Un titre qui démontre à quel point les studios de SAnta Monica sont à la pointe de ce qui se fait de bien chez Sony (je n’en dirai pas de même de Quantic Dream).

Rayman Legends

Sur Wii U, la situation est plus simple car elle ne dispose pas d’autant de titres marquants que ses consoeurs. Si The Wonderful 101 ou Pikmin 3 sont éminemment sympathiques c’est surtout Rayman Legends (l’ancienne exclusivité de la console) qui  reste pour moi titre de référence de cette année (je n’ai pas encore acheté Super Mario 3D World). Hyper fun seul mais surtout à plusieurs (lj’ai passé des heures sur le Kung foot), le jeu d’Ubisoft se place directement en tête de mon classement qui comporte également Earthbound dont j’applaudis l’arrivée sur l’eshop de Nintendo.

Au final, en dehors des consoles portables qui m’auront fait user de la batterie, la machine sur laquelle j’aurai le plus joué cette année est mon  PC renouvelé dans une toute nouvelle configuration « gamer ». Sur ce support, deux titres auront tout particulièrement marqué mon année 2013: La trilogie Mass Effect  que j’ai enfin pris le temps de faire et qui m’a scotchée à mon clavier, preuve s’il en est que Bioware reste pour moi un studio de référence, j’attends donc avec impatience le futur Dragon Age: Inquisition.

Bioshock Infinite

L’autre claque est certainement Bioshock Infinite que j’ai terminé en 2 jours tellement j’ai été embarquée par le titre d’Irrational Games. Profitant d’une direction artistique fantastique (tout comme Remember Me),  Bioshock Infinite profite en plus d’un scénario à tiroir intelligent et bien construit. Bref, à l’instar de Dishonored l’année dernière, Bioshock Infinite est l’un des rares titres à m’avoir réconciliée avec le FPS, un genre qui n’est pas vraiment ma tasse de thé.

Enfin, je n’oublie pas non plus, les « indés » auxquels je me suis un peu plus mise cette année. Je pense ici tout particulièrement à des titres comme Don’t Starve, Papers Please et surtout Gone Home qui m’ont notamment surprise par leur originalité  et la qualité de leur réalisation au regard des moyens à leur disposition.