Il existe des insomnies salutaires. Par exemple, celles que l’on fait le week-end et qui nous permettent de ne pas trop nous inquiéter de  notre état de forme au travail le lendemain ou encore celles qui, nous permettent de découvrir « Her story« , un petit jeu qui m’a complètement conquise à une heure où j’aurai certainement du être dans les bras de morphée.

Jeu indé  de type film interactif, genre qui a connu son heure de gloire dans les années 90 (ahh X-files le jeu..), Her story est le nouveau titre de Sam Barlow qui avait déjà officié dans Silent Hill: Shattered Memories (titre sur lequel je n’ai aucun avis car je ne l’ai pas fait). Une chose est sûre après avoir terminé Her Story, je n’ai aucun doute sur le talent du monsieur pour raconter des histoires dans la mesure où son jeu nous offre à travers une intrigue efficace, (plutôt) bien construite et surtout bien jouée par son actrice Viva Seifert.

  Her Story 2

Sans trop déflorer l’histoire (le spoil arrive très vite), Her Story vous invite à consulter les archives de la police afin de mieux comprendre une affaire de meurtre vieille de 20 ans et dans le cadre de laquelle une jeune femme est longuement interrogée. Vous êtes donc livré à vous-même face à une interface qui rappelle fortement celle d’un vieil OS de type Windows 3.1.
Sur cet interface tourne le (vieux) logiciel de visionnage des interrogatoires que vous pouvez interroger comme bon vous semble sur la base de mots-clés. Le principe est simple, chaque mot(s) clé(s) vous donne accès à des vidéos enregistrées à des moments différents de l’enquête. A vous, ensuite, de reconstituer le puzzle pour comprendre  ce qui s’est réellement passé.

Bien entendu, chaque vidéo donne de nouveaux indices (ou pas d’ailleurs) et vous oriente vers d’autres expressions qui peuvent potentiellement faire avancer l’enquête en débloquant de nouveaux extraits. L’objectif étant ici de mieux comprendre les tenants et les aboutissants de l’affaire. A noter d’ailleurs que les vidéos ne sont pas forcément classées par ordre chronologique ce qui demande donc d’être très attentif, au delà des paroles, aux dates mais également aux tenues de la protagoniste principale.

Her Story 3

Il faut dire que le jeu peut vite vous perdre et, personnellement, j’ai rapidement opté pour l’utilisation du carnet et du stylo, histoire d’essayer de m’y retrouver plus facilement. Il faut toutefois reconnaître que passé un certain stade, surtout si vous êtes complétiste, il existe un risque non négligeable de tourner en rond et de retomber systématiquement sur les même extraits (l’interface n’affichant que 5 vidéos à la fois). Il faudra alors toute votre dextérité intellectuelle pour essayer de comprendre ce qui vous a échappé. Mais c’est aussi ce qui fait aussi le sel de l’enquête, faire tourner méninges pour arriver à dénouer une affaire alors même que le jeu ne vous aidera définitivement pas
Il n’en demeure pas moins, que j’ai été complètement happée par Her Story  et je ne suis pas la seule car la plupart de mes amis qui ont touché au titre l’ont été tout autant. La bonne nouvelle c’est que cela renouvelle les sujets de conversations autour des apéros puisque nous pouvons confronter désormais notre analyse de l’histoire.

Her Story 1

Bref, si vous avez envie d’une enquête prenante, si vous êtes nostalgiques des films interactifs (ahhh X-Files le jeu!), ou si vous êtes tout simplement curieux, Her Story vaut vraiment le coup que l’on s’y attarde et ce d’autant plus que le jeu est très peu cher.

Il faut toutefois prendre en compte qu’il est intégralement en anglais et qu’aucune traduction n’est disponible à ce jour. Un bon niveau dans la langue de shakespeare est donc nécessaire pour s’amuser.
La bonne nouvelle c’est que le jeu est très peu cher. Il est en effet disponible pour à peu près 6€ sur le site de son auteur (et sur Steam ou GOG également)
et, si vous le souhaitez, il peut également être joué sur votre iPad pour encore moins cher ie 5€.