Si, à l’issue des aventures d’Uncharted 4, le camarade Nathan Drake avait définitivement laissé tombé la carrière d’aventurier, ce n’est pas le cas de ces anciens acolytes qui profitent du retrait de l’aventurier  désormais pour occuper  le devant de la scène.

C’est donc via ce spin off intitulé Uncharted : The Lost Legacy que deux  personnages féminins prennent le pouvoir (il était temps) pour nous offrir un périple toujours plus exotique dans les vestiges de splendides cités indiennes. Si l’on quitte ici l’univers de pirates c’est pour mieux repartir à l’aventure, en explorant, cette fois-ci les légendes de la mythologie indienne afin de retrouver la légendaire corne de Ganesh.

Aux commandes, on retrouve ici Chloé Fraser, l’archéologue indo-australienne que nous avions découverte dans Uncharted 2 et Nadine Ross, la mercenaire d’Uncharted 4 dont j’avais beaucoup apprécié la trajectoire. Un duo 100% féminin et racisé donc, ce qui un bon point dans un univers bien souvent très « testotéroné » du jeu d’aventure, surtout lorsqu’il s’agit de triple A. On pourra toujours déplorer que ces personnages féminins n’aient droit qu’à un mini-épisode (peut-être cela changera t’il à l’avenir ?), je peux le comprendre. Toutefois les qualités intrinsèques de cet épisode et le talent de Naughty Dog dans l’écriture de ses personnages fnt que l’on retire quand même une belle satisfaction de l’existence même de ce spin-off.

D’abord, et c’est une habitude chez Naughty Dog,  le jeu est graphiquement sublime et l’on se surprend,  à s’arrêter juste pour admirer les environnements et les jeux de lumière. Sur ce plan il n’a rien à envier à son prédécesseur dont il reprend de toute façon le moteur graphique. Les environnements sont impeccables de même que l’ambiance sonore et lumineuse. Un regret, toutefois, celui que les mouvements de Chloé soient trop calqués sur ceux de Drake (faute à une développement au rythme effréné probablement)  ce qui lui donne parfois des postures un peu bizarres ainsi qu’une fâcheuse tendance à être voûtée vers l’avant. Pour le reste, il faut être tatillon pour critiquer  les qualités techniques du jeu  qui même sur PS4 normale ne souffre d’aucun loading outre le premier du jeu.  Je dois quand même reconnaître que ma PS4 menaçait sérieusement de décoller sur certaines séquences d’un jeu qui semble lui demander beaucoup.
Pour ce qui est du contenu du titre, on est dans de l’Uncharted pur jus  et  le jeu ne surprend pas vraiment tant il reprend les recettes maintes fois utilisées dans les épisode précédents. La dernière partie est même un immense hommage (repompage?) d’un fameuse séquence d’un autre épisode. On pourra crier au manque de renouvellement mais personnellement je joue à un titre  comme celui-ci comme je replonge dans un bouquin maintes fois lu, toujours avec le même plaisir et l’impression de rester dans ma zone de confort ce qui me va très bien.

A noter quand même que, cette fois-ci Naughty Dog a essayé d’appuyer sur le côté monde ouvert du titre en vous permettant d’effectuer toute une partie du jeu selon l’ordre que vous aurez choisi. Cette fonctionnalité, si elle n’a rien de dingue (la carte reste assez petite) apporte quand même une certaine fraîcheur et un peu moins de linéarité au titre (c’est largement bienvenu). Pour le reste ce spin-off de  la série navigue  dans les sentiers largement battus par ses prédécesseurs, les nouveautés restent donc peu nombreuses  à l’exception de la faculté (accessoire) qu’à Chloé de crocheter les serrures.

Quoiqu’il en soit,  si vous aimez la série et  plus généralement le  cinéma d’aventures, ce titre vous apportera votre dose de dépaysement  et pour une trentaine d’euros c’est tout à fait satisfaisant. J’irai même jusqu’à dire que si Uncharted 4 était plus profond, celui-ci, avec son rythme plus ramassé, ne souffre pas des longueurs de son aîné. L’aventure est donc globalement plus fluide.

C’est en tout cas le sentiment que j’ai eu dans la mesure où je n’ai pas ici eu l’impression que les développeurs essayaient d’augmenter artificiellement la durée de vie du titre et je n’ai pas pesté contre des détours contre les tentatives flagrantes de me détourner de mon objectif initial.

Enfin, et c’est la cerise sur le gâteau, la relation Chloé/Nadine fonctionne vraiment  très  bien : les dialogues sont bien écrits et je me suis surprise plus d’une fois à m’arrêter dans mon exploration pour mieux suivre les discussions de nos protagonistes dont nous voyons la relation de confiance évoluer au fur et à mesure de l’aventure. A noter toutefois que le doublage FR n’est vraiment pas à la hauteur du doublage original que je vous conseille vivement de privilégier si vous n’êtes pas allergiques à la langue de Shakespeare.

Au final, sans être un incontournable dans une année bien fournie, cet Uncharted: The  Lost Legacy m’aura beaucoup plu et ce même jusque dans sa durée de vie plus réduite. Il reste l’essentiel de ce que j’aime dans la saga : des personnages bien écrits, des scènes d’actions incroyables, le tout dans un environnement somptueux. Je n’en demande pas plus.

Uncharted : The Lost Legacy est fait pour vous si :

  • Vous avez fébrilement fait tous les épisodes de la saga ;
  • Et vous les avez aimés;
  • Vous êtes plutôt un Indiana Jones du canapé;
  • Vous n’avez pas des dizaines d’heures à consacrer à un jeu.

 

Vous passerez votre chemin si :

  • Vous n’avez fait aucun épisode d’Uncharted (vous attendez quoi au juste ?);
  • Vous n’avez pas encore fait l’épisode 4 de la saga (auquel cas vous louperiez pas mal de références);
  • Vous avez la phobie des trains.
  • Vous préférez passer des centaines d’heures sur chacun de vos jeux.

Uncharted: The Lost Legacy  est disponible aux alentours de 30€ dans tous les bons magasins.