Quelques mois après  la sortie d’un « Normal Lost Phone » très réussi, Accidental Queens remet le couvert avec Another Lost Phone : Laura’s Story.  Dans la mesure où l’on ne change pas une équipe qui gagne, Another Lost Phone recycle les bases solides déjà instaurées par son prédécesseur via une nouvelle histoire, celle de Laura donc. De quoi nous séduire à nouveau ? Je n’irai pas par quatre chemins, la réponse est clairement oui.

Comme dans le précédent opus, le principe du jeu consiste à explorer un Smartphone égaré (émulé sur le vôtre donc) dans lequel vous devez naviguer pour essayer de comprendre ce qui est arrivé à sa propriétaire la fameuse Laura.

Pour se faire vous aurez accès à ses messages, ses photos et à d’autres applications que vous débloquerez au fur et à mesure (de la résolution de petites énigmes).

Si l’interface est originale et réussie (notamment pour ce qui est de l’ambiance musicale),  le jeu ne propose rien de vraiment révolutionnaire en terme de mécaniques ou de gameplay, puisqu’il n’est en définitive qu’une « simple » succession d’énigmes et autres puzzles.

Toutefois, le vrai point fort d’Another Lost Phone  est celui de sa narration. Les thématiques tellement peu courantes dans l’univers du jeu vidéo (je n’en dirai pas plus) sont traitées avec retenue et sensibilité alors que l’on aurait pu très facilement basculer dans le voyeurisme le plus abject.

Si je n’ai pas vraiment été surprise par le développement des évènements que j’avais vu venir assez rapidement (aussi parce que j’y suis sensibilisée), il n’en demeure pas moins que pendant les deux heures qu’il m’aura fallu pour terminer Another Lost Phone j’ai été captivée par le titre et par sa façon de raconter l’histoire de Laura.

Je ne peux donc que recommander chaudement ce nouvel opus vendu au prix riquiqui de 2.99€ sur Android ou et de 3.49€ sur iOS. A noter qu’une version tourne également sous Windows, mais je trouve que, par principe, une interface PC nuit à l’immersion dans le jeu qui demande vraiment à ce que l’on y joue sur son téléphone.

Par ailleurs, si vous souhaitez mieux connaître le studio, je ne peux que vous conseiller d’aller écouter l’un des derniers numéros de ZQSD consacré justement à l’aventure A normal lost phone.