C’est la dernière ligne droite avant la sortie des nouvelles Xbox One et PS4 et les constructeurs essaient de nous séduire en nous démontrant régulièrement que leur machine est la plus belle, la plus forte, la plus puissante mais surtout qu’elle a définitivement les meilleurs jeux.  C’est donc à cette occasion que « Patate de Sofa » a été convié à venir découvrir la PS4 manette en mains au cour de Paris. A nouveau c’est l’ami Arsh qui s’est plié à l’exercice. Voici donc ses impressions.

Vendredi dernier… Ok le vendredi d’avant – je suis grave à la bourre – Playstation nous a convié à poser nos mains timides sur son nouveau bébé, la PS4 !

Appartement 4 PS4 5

Que dire de cette première rencontre. La première chose qui marque c’est cette manette. Dualshock, mais plus vraiment. Elle semble bien mieux tenir en main. Peut être la forme, sinon le revêtement. En tout cas on se sent bien avec ce pad à la main. Et que dire des nouveaux sticks qui sont bien mieux que les versions précédentes ! On l’a lu partout, la manette de la PS4 est enfin au top avec cette version, et c’est vrai ! Passons sur la console, de laquelle nous n’avons pas vu grand chose pendant cette soirée.

Mais une machine sans jeu, ce n’est qu’une boite vide. Heureusement, il y avait plusieurs jeux à tester pendant cette soirée dans l’appartement 4 mis à disposition par Sony.

Premier jeu à se laisser approcher, Drive Club. Linanounette le sait, les jeux de voiture, j’aime ! Du coup j’étais aux anges de poser la main sur ce jeu qui me fait tant envie. Mon bolide choisi, je me lance. Premier virage, je me ramasse. 3 secondes plus tard et un chrono bien désagréable qui nous remet en piste au lieu de nous laisser nous débrouiller, je me dit que c’est ma faute. Que cette terrible impression de brique que j’ai eu dans ce premier virage n’est qu’une fausse impression. 2 ou 3 tours plus tard, je me dit que non ce n’est pas une impression. Ce jeu n’est pas arcade pour un sou. Pire, les freinages ne sont même pas plus proches de la simulation. Sans parler de ce terrible chrono qui nous laisse seulement 3 secondes pour revenir en piste à la moindre incartade dans les prés. Du coup je ne vous cache pas ma déception, sachant que ce jeu est le jeu offert (en version light) pour les abonnés PSN+. Finalement il semble qu’il y ait une justice, le jeu a depuis été reporté pour 2014.

Appartement 4 PS4 2

Pour ne pas rester sur une mauvaise impression je me laisse attirer par un petit jeu qui ne paie pas de mine : Contrast. Et là j’ai été impressionné. Non pas que le jeu soit exceptionnel ou magnifique. Non, c’est le concept qui m’a le plus plu. Bien sûr le jeu est beau. il a un cachet assez original de par ses jeux de lumière et surtout son concept ! Une ville, la nuit, une jeune femme. Elle se déplace dans les rues, mais pas que ! Elle a aussi le pouvoir de se claquer contre les murs et donc de ne plus être que son ombre. Cela lui permet d’atteindre des lieux autrement inaccessiblex. Le jeu qui m’a le plus attiré de la soirée. Et comme Sony est tout de même fort, ce jeu sera offert aux membres PSN+ à la sortie de la machine ! Merci !

 Passons rapidement sur Fifa qui, s’il ne sera pas le jeu de folie de la PS4, en sera une valeur sûre même si il n’apporte pas grand chose par rapport à l’opus PS3.

 A l’étage, Knack s’offrait à nous. Je le confesse, en arrivant face aux écrans j’ai cru voir un clone de Skylanders. un jeu assez simple, pas très joli (je sais tout le monde dit le contraire) et franchement pas fun. Voilà… Un jeu qui pourrait plaire, mais pas à moi. Le premier contact m’a clairement laissé un a priori plus que négatif. Dommage parce que tout le monde semble encenser ce jeu, mais je passe à coté de cet effet.

Appartement 4 PS4 4

Pour terminer ce tour, Playstation avait un dernier atout dans sa manche ! Non pas Killzone puisqu’il n’était malheureusement pas jouable, mais plutôt Assassin’s Creed 4. Soyons clair, le jeu relance totalement la franchise. Une vague de nouveauté vient remettre le jeu à flot (Remarquez le jeu de mot vraiment mauvais) ! Plus sérieusement, nous sommes face à un Assassin’s Creed de plus. Malheureusement je n’ai pas vu de grande nouveauté dans cette démo. Ok c’est joli, mais cela ne fait pas tout pour un jeu. Le 3 m’a lassé, et ce 4 ne semble pas en mesure de me faire renouer avec la série.

Appartement 4 PS4 3

Enfin je suis assez négatif sur ces quelques jeux, mais je dois avouer que mon attente de cette machine est très élevée. Preuve en est ma précommande de longue date. Drive Club qui se positionne en jeu de course « maison » pour la sortie de la machine (au moment ou je l’ai testé avant report) et est une énorme déception. Quand on sait qu’en face on à un Forza, on ne peut que pleurer. Knack, encore une fois, je dois passer à côté de quelque chose. Assassin’s Creed était la bonne surprise du début de la PS3, là c’est un 4ème épisode, rien de plus. Je regrette encore plus l’impossibilité de jouer à Killzone, qui est devenu l’atout numéro 1 de la PS4 à sa sortie ou d’un NFS qui sera le seul jeu de course de la machine à sa sortie.

 Mais tout n’est pas perdu. Contrast est une vrai bombe en puissance, un jeu rafraichissant, original et qui m’a fait beaucoup plaisir. Peut être que les jeux originaux vont démontrer que le salut passera par eux.

Certes j’ai été déçu, mais j’aime toujours autant cette console que je vais m’empresser d’acheter, ne serait ce que pour tenir en main cette nouvelle manette. Et bien sûr un grand merci à Sony pour cette soirée cette prise en main de son futur bébé.