Je vous ai parlé plusieurs fois de mon « amour » pour Batwoman, l’héroine « récrée » par Greg Rucka (au scénario) et JH Williams III (aux dessins) puis reprise par ce dernier au scénario comme au dessin lors du « relaunch » des New 52. Alors qu’effectivement le cycle actuel s’enlise un peu dans sa narration, on sentait  qu’un gros évènement approchait, mais on ne s’attendait vraiment pas à ça.

En effet, à la surprise générale, JH Williams III et W. Haden Blackman ont annoncé leur volonté de se retirer à partir du numéro #26 laissant, par conséquent, leur héroïne face à un futur qui semble, ne nous le cachons pas bien funeste.

Batwoman 2

Pour expliquer leur décision, les auteurs de Batwoman ont publié sur le blog de JHWilliams (actuellement totalement indisponible) une lettre ouverte précisant les raisons de leur départ.

Cette lettre a été fort bien traduite par DC Planet

« Depuis le moment où DC nous a demandé d’écrire sur Batwoman – un projet de rêve pour nous – nous n’avions qu’une ligne directrice « Pas de Statu Quo ». Nous sentions que la série et les personnages devaient toujours évoluer. Pour pouvoir s’assurer que chaque arc prendrait une nouvelle direction, nous avons précieusement planifié les histoires pour les 5 premiers arcs bien avant d’en écrire les numéros. Nous avons exécuté ce plan depuis le début, en changeant des éléments lorsqu’une meilleure idée apparaissait, mais en général nous sommes restés fidèles à notre vision globale.

Malheureusement, depuis quelques mois, DC nous a demandé de modifier notre travail et nos plans, d’une manière qui allait compromettre le personnage et la série selon nous. On nous a demandé de changer nos plans pour les origines de Killer Croc, on a été obligé de modifier drastiquement la fin de notre arc actuel, qui aurait défini le futur héroïque de Batwoman, et plus important, nous nous sommes vu interdits de montrer un éventuel mariage entre Kate et Maggie. Toutes ces décisions éditoriales viennent de dernière minute, après plus d’un an de travail déjà planifié.

Nous avons toujours compris que malgré tout notre amour pour le personnage de Batwoman, il appartient à DC. Même si ces décisions nous laissent frustrés et en colère, car elles nous privent de raconter la meilleure histoire que nous pouvions faire. Alors, après une période de réflexion, nous avons décidé de quitter le titre après le numéro #26.
Nous avons tous les deux le cœur brisé par ce départ, mais nous pensons que vous méritez des histoires qui poussent le personnage et l’histoire plus loin. Nous ne pouvons pas continuer de travailler selon nos plans pour qu’ils soient modifiés au dernier moment par la maison mère, donc nous nous écartons. Nous continuerons notre run jusqu’au numéro #26, pour une belle dernière impression.

Nous sommes très heureux de l’opportunité que nous avons eu de travailler sur Batwoman. Ceci a été l’un des plus gros challenges de nos carrières. Nous serons toujours reconnaissants envers ceux qui nous ont aidés pour réaliser ces 26 numéros tels que : Mike Siglain qui nous a mis sur le projet, Greg Rucka pour son inspiration, nos amis les artistes Amy Reeder, Trevor McCarthy, Pere Perez, Rob Hunter, Walden Wong, Sandu Florea, Richard Friend, Francesco Francavilla, Guy Major, Dave Stewart, et Todd Klein; Larry Ganem pour nous avoir écouté dans les coups durs, ainsi que les éditeurs Mike Marts, Harvey Richards, Rickey Purdin, et Darren Shan.

Et plus que tout, un énorme merci à tous ceux qui ont lu le titre. Entendre vos avis, vos réactions, votre enthousiasme chaque mois nous mettait dans la joie, une très belle récompense. Grâce à vous tous qui avez supporté la série, nous avons pu finir 4 arcs, et votre passion pour Batwoman nous a encouragé à nous pousser au delà de nos limites pour livrer le meilleur de nous même pour chaque numéro. Merci à vous d’aimer Batwoman autant que nous l’aimons.

Merci à vous d’aimer Batwoman autant que nous l’aimons.

Au revoir pour le moment, Haden & J.H. »

Batwoman 3

Dire que je suis abattue par la nouvelle serait un doux euphémisme, j’avais été un peu refroidie par les départs de Greg Rucka et Amy Reeder déjà en raison de différents éditoriaux mais là c’est carrément JH Williams III qui quitte le navire parce qu’on ne le laisse pas travailler et faire évoluer le personnage dont il est responsable comme il le souhaite.

Autant vous dire que je me demande à quelle sauce sera mangée Batwoman. En effet, DC n’est pas vraiment réputé pour son savoir faire en matière d’écriture de personnages féminins et à part Batgirl (superbement écrite par la fantastique Gail Simone), Batwoman était l’un des rares personnages fort et intéressant (et gay) de l’univers DC (oui je parle déjà au passé c’est dire si je suis optimiste). La perte de ses auteurs risque de nuire énormément à la série.

En fait ce qui m’énerve le plus c’est le dédain flagrant de DC pour ses auteurs, comme l’ont souligné Williams et Blackman, Batwoman appartient à son éditeur, donc ce dernier se permet de brider leur créativité quitte à foutre en l’air un arc narratif pour des raisons purement mercantiles (et pas forcément justifiées quand on voit certaines ventes).  En même temps, devrais-je être surprise? L’année dernière DC Comics a essayé de virer Gail Simone de Batgirl et d’embaucher Orson Scott Card (auteur ouvertement homophobe). En un mot: DC n’en a strictement rien à battre de ses auteurs et le fait clairement savoir.

Si l’argent n’a pas d’odeur, je trouve quand même que cela commence à sérieusement puer chez DC Comics.

Batwoman 4

Donc oui je suis en colère, car à mon sens le travail d’un éditeur n’est pas uniquement de brider l’imagination de ses auteurs pour des raisons uniquement mercantiles. C’est comme cela que l’on perd  les plus talentueux (et beaucoup ont déjà claqué la porte). Bref, ce genre de politique est à mon sens juste une politique de courte vue qui risque de s’avérer désastreuse à moyen terme tant économiquement qu’artistiquement.

Pour en revenir à Batwoman, je me trouve actuellement face à un dilemme, j’adore la série mais acheter les singles après le numéro #26 serait probablement cautionner la politique de DC. Du coup, il y a de fortes chances que comme beaucoup, j’arrête, avec regrets, de lire Batwoman. J’en profiterai d’ailleurs probablement pour faire pas mal de ménage dans mes séries DC tout court.

Batwoman 5