Cela fait déjà un moment que la marque « française » Wiko fait l’objet d’un buzz assez positif grâce à ses produits à la fois bons marché et aux spécs tout à fait correctes. Pour ma part, depuis bientôt un an je suis l’heureuse propriétaire d’un Wiko Stairway, qui, s’il commence à fatiguer un peu reste un très bon rapport qualité prix.

Aussi avant la sortie prochaine du Wiko Highway 4G, je n’ai pas loupé l’occasionde tester son grand frère le Wiko Highway tout court et j’avoue que pour un smartphone à moins de 300€, celui ci tient étonnement bien la route.

Wiko Highway 1
Avec son design sobre et classe (qui n’est pas sans rappeler les modèles Apple), le Highway se présente comme un peu « le haut de gamme » de la marque  et cela fonctionne car clairement en déballant ce modèle on n’a clairement pas l’impression de faire face à un téléphone cheap. D’ailleurs d’un point de vue design, il n’a clairement rien à envier aux mastodontes du secteur tels que Samsung.

Tout en longueur (voire même un peu trop pour moi qui préfère les téléphones un peu plus petits), ce téléphone classe et sobre montre clairement la volonté du français de jouer un peu sur tous les terrains. Côté recto on retrouve donc un écran 5 pouces qui laisse largement la place au logo de la marque, à l’appareil photo frontal, au haut parleur et au boutons tactiles du bas et côté verso, un dos entièrement laqué (attention aux traces de doigts) assorti de l’appareil photo (de 16 MP) et du flash.
A noter que la batterie de ce téléphone (contrairement  à celle du Stairway) n’est pas amovible, les cartes (micro) Sim s’insèrent, tout comme pour l’iPhone dans des « trappes » sur les côtés du téléphone (le Highway, comme la plupart des modèles de la marque est en effet Dual Sim).

Du point de vue de ses caractéristiques techniques,  Le Wiko Highway propose
– Un processeur Octa Core de 2 Ghz
– Un écran 5 pouces full HD (1920*1080)
– 2048 Mo de Ram
– Appareil photo 16 MP (8MP pour l’appareil frontal)
– Indice DAS 0,565W/kg

Côté prise en mains cette fois, le premier contact avec ce smartphone, que j’ai depuis une quinzaine de jours, est très positif. Il ne rame pas et propose un très bel écran (une dalle IPS 5 pouces Full HD) qui n’a rien à envier au Nexus. Honnêtement en comparaison, mon Stairway fait bien pâlichon…

Par contre, il faut reconnaître que le téléphone se salit vite (ce qu’il faut prendre en compte si l’on est un tantinet obsessionnel de la propreté) et que la batterie n’est pas des plus résistantes. Il faudra donc penser à recharger son téléphone tous les jours.
On peut également déplorer l’absence de la 4G, mais le Highway 4G sortant très prochainement, j’aurai tendance à dire que cela n’est pas très important car cet écueil sera bientôt corrigé. En fait les seuls vrai reproches que je peux faire au Highway concernent l’absence d’emplacement pour une carte micro SD ainsi qu’une sensation de surchauffe assez régulière et relativement désagréable qui conduit à s’interroger sur la fiabilité de l’appareil.

Du point de vue de la photographie, vous pouvez le voir ci-dessus, ce téléphone s’en sort tout à fait correctement, en tout cas au regard de ce que je lui demande à savoir pouvoir publier des photos sur mon compte instagram. Certes les couleurs sont parfois un peu «fades » et il est exclu de prendre quoique ce soit sans une luminosité appropriée (le flash n’étant pas vraiment satisfaisant) mais en toute honnêteté, si je veux faire de jolies photos je prends un bon appareil…

Au final, avec ce modèle Highway, la marque Wiko monte clairement en gamme par rapport à ses précédent smartphones et met un pied dans la cour des grand. Certes pas encore au niveau d’un galaxy S4 ou 5, ou d’un iPhone, ce smartphone propose quand même un bon rapport qualité-prix et saura répondre aux besoins les plus courants des utilisateurs de ce genre d’appareil sans les ruiner. J’attends donc de voir avec impatience sa déclinaison en 4G.