Il y a une semaine, j’ai eu l’opportunité (pour ne pas dire la chance) d’assister à l’Open de Paris de Karaté, l’une des plus grosse compétition de la discipline et clairement un  gros tournoi de préparation avant les championnats d’Europe (du 8 au 11 mai 2014 à Tempere en Finlande) et les championnats du monde (du 5 au 9 novembre à Brême en Allemagne).

Après la frustration de n’avoir pu assister aux mondiaux français de Bercy en 2012, je n’allais pas bouder mon plaisir de voir les meilleurs karatekas du monde s’affronter Porte de Coubertin en kata (combats codifiés contre un adversaire invisible) et en kumite (combats tout court).

Honnêtement le spectacle fut total et les français se sont largement illustrés à l’image d’Alexandra Recchia (championne du monde et d’Europe en titre dans la catégorie des -50kgs) ou de Sandy Scordo (Vice championne du monde de katas). Malheureusement la fête fut entachée par la blessure de Kenji Grillon (le numéro 1 français en -84 kgs) qui avec une rupture des ligaments croisés du genou voit sa saison quasiment terminée avant même d’avoir réellement pu commencer.

Bref, si le Karate reste encore largement confidentiel auprès du grand public, faute d’avoir, contrairement au Judo,  le statut de sport olympique qui, tous les quatre ans donne un formidable rayonnement à la discipline, il commence doucement à se faire connaître et à bénéficier d’une couverture médiatique (ici de L’équipe 21). Cet Open de Paris ne dérogeait pas à la règle a constitué une vraie fête du Karate pour tous les amateurs et même les non-initiés.

Shimbaba Issei

Espérons que cette réussite puisse bénéficier aux athlètes dont l’engagement personnel est total dans leur discipline  sans qu’il y ait forcément de retour médiatique ou financier d’ailleurs. Le point positif c’est que ces derniers restent très largement accessibles au public et qu’il est assez simple d’aller discuter avec eux en toute simplicité voire même d’assister à des séminaire donnés par de grand professionnels et ce, sans être d’un grand niveau.

Vous l’aurez compris,  j’ai passé un excellent moment pendant ces trois jours de compétition et j’ai hâte d’aller assister à d’autres évènements de ce niveau. Si vous en avez l’occasion je vous recommande donc très fortement d’aller voir ce genre de compétition histoire de vous rendre compte de l’ambiance de ce sport.

En attendant je vous laisse avec la vidéo de la finale des -50kgs mise en ligne sur dailymotion par la Fédération Française de Karate. Vous pouvez d’ailleurs visionner toutes les vidéos de la compétition sur la webTV fédérale.

 


Finale Combat Individuel Féminin -50kg – Open… by ffkarate