Si vous aimez la science-fiction et le grand spectacle, la sortie cette semaine au cinéma de Star Trek Into Darkness, deuxième épisode du reboot de la franchise par J.J Abrams (et onzième de la série tout court) aura de quoi retenir votre attention.

Personnellement, peut-être en raison de mon âge, ou de mon manque de passion pour les pyjamas, je n’ai jamais été une grande amatrice de la série originale, néanmoins le premier opus également réalisé par J.J Abrams avait su susciter mon intérêt et ma curiosité et c’était avéré être un divertissement plus qu’honnête.

Quatre ans plus tard, Spock et Kirk reviennent donc sur grand écran pour le plus grand plaisir de leurs fans mais également des non-initiés

star-trek-into-darkness-5

Synopsis :

Alors qu’il rentre à sa base, l’équipage de l’Enterprise doit faire face à des forces terroristes implacables au sein même de son organisation. L’ennemi a fait exploser la flotte et tout ce qu’elle représentait, plongeant notre monde dans le chaos…

Dans un monde en guerre, le Capitaine Kirk, animé par la vengeance, se lance dans une véritable chasse à l’homme, pour neutraliser celui qui représente à lui seul une arme de destruction massive.

Nos héros entrent dans un jeu d’échecs mortel. L’amour sera menacé, des amitiés seront brisées et des sacrifices devront être faits dans la seule famille qu’il reste à Kirk : son équipe.

star-trek-into-darkness-7

 Avec ce nouveau long-métrage J.J Abrams nous offre un épisode qui à défaut d’être parfait est vraiment réussi. Bien rythmé offrant de multiples rebondissements et des effets spéciaux réussis, le film s’avère être du vrai grand spectacle idéal pour les séances cinéma entre amis.

 De plus, tant l’univers riche et cohérent que le scénario, à tiroirs, apportent de la substance à une œuvre qui aura vraiment pu se contenter du minimum syndical en termes d’intrigue comme c’est malheureusement trop souvent le cas dans ce genre de blockbuster.

 Bref tant sur la forme que sur le fond, ce nouveau Star Trek est vraiment solide même si, pour chipoter, on pourra trouver quelques scènes un peu « longuettes » ( pour ne pas spoiler je ne dirais pas lesquelles) ou quelques retournements de situation un peu trop capillotractés.

star-trek-into-darkness-9

 Coté casting, je reste toujours assez circonspecte sur les talents d’acteurs de Chris Pine (dans le role de Kirk) que je ne trouve pas vraiment à la hauteur de Zachary Quinto impeccable dans le role de Spock (comme le fait régulièrement remarquer le personnage de Sheldon dans The Big Bang theory :-)) ).

Quoiqu’il en soit, celui qui sort vraiment son épingle du jeu n’est autre que Benedict Cumberbatch (Dans le rôle de John Harrisson) qui prouve encore une fois à quel point il est talentueux (si vous n’avez pas vu Sherlock, foncez).

 Pendant ce temps- là, les personnages féminins occupent surtout des rôles de faire-valoir…

 Au final, avec ce nouveau long-métrage, J.J Abrams nous confirme à quel point il est à l’aise avec l’univers de science-fiction, de bonne augure pour la prochaine trilogie Star Wars.