Comme beaucoup d’acheteurs compulsifs de joueurs, j’ai eu bien du mal à résister aux sirènes de la nouvelle console de Sony: la PS Vita. Pré-commandée il y a belle lurette à la Fnac pour profiter des remises en bons d’achats de 50€, j’ai eu la chance de pouvoir aller retirer ma console la veille de sa sortie officielle et je ne me suis pas privée de le faire.

Testée plusieurs fois avant sa sortie, (au Paris Games Week et lors d’un event dédié organisé par Sony), je savais déjà que la console avait tout pour (me) plaire : un design classe, un écran fabuleux et des capacités techniques qui nous offrent un résultat proche de la PS3. Mais même en étant déjà au courant, sincèrement, le premier contact (enfin le 2ème puisque chez moi le premier contact avec une console portable consiste à poser la ou les protections d’écran :laugh: ) est juste bluffant. L’écran est d’une telle beauté et d’une telle finesse qu’il génère un véritable effet Wahou !

 

Pour la petite histoire, c’est en ayant la PS Vita à côté de ma 3DS que j’ai réalisé toute la véracité de l’expression selon laquelle « Nintendo fait des jouets et Sony des bijoux technologiques ». Clairement les deux machines ne jouent pas dans la même catégorie et, à mon sens, elles ne sont même pas vraiment en concurrence frontale car elles ne s’adressent pas au même public.

Dailleurs pour ce qui me concerne, je sais que si je suis actuellement bluffée par la portable de Sony, elle ne me détournera jamais complètement de la console de Nintendo car oui moi j’ai un cœur « gros comme ça » ( 😎 ) les deux concurrentes pourront donc cohabiter sans aucun problème sur ma table de nuit.

Quoiqu’il en soit après un petit retard à l’allumage en raison d’une mise à jour de la console (on est chez Sony ne l’oublions pas) ; dès que l’on lance le premier jeu, Uncharted: Golden Abyss pour ce qui me concerne, on en prend littéralement plein les mirettes. Je ne dirai pas que le jeu est aussi beau que ses grands-frères sur console de salon, mais il n’en est pas vraiment loin.

Pour le moment je n’ai pas vraiment beaucoup avancé dans l’aventure mais je trouve cet épisode assez sympathique, il me rappelle beaucoup l’ambiance du premier volet de la série et ce n’est pas pour me déplaire. Par contre je suis un peu plus sceptique sur l’implémentation des fonctionnalités tactiles qui semblent plus gadget qu’autre chose…

Reste qu’en attendant, côté jeux (et là clairement le line-up était beaucoup plus conséquent que sur 3DS),  je ne peux pas dire que j’y suis allée de main morte.

 En effet, outre Uncharted Golden Abyss et Ultimate Marvel vs Capcom 3 que j’avais pris avant même la sortie la console j’ai investi dans  WipeOut 2048 (une valeur sûre semble t’il), Everybody’s Golf 6, mais aussi Touch My Katamari (que j’ai pu croiser à 19€ à la Fnac) puis Ridge Racer (oui je sais ce n’est pas bien mais j’avais 10€ de réduction grâce à  Touch My Katamari), puis Motorstorm RC et enfin le fameux combo dit « Amazon UK » avec Rayman, Lumines, Dungeon Hunter Alliance et Asphalt. Donc autant vous dire que vous n’avez pas fini de voir débouler sur ce blog des jeux sur la Ps Vita.

Dernières précisions qui se destinent à ceux qui souhaitent protéger au mieux leur console (plus communément appelés « les maniaques »), je vous recommande chaudement les protection d’écran Hori qui sont vraiment très simples à mettre et agréable au toucher. Par contre, j’ai été très déçue du Starter Pack de Sony qui, je trouve ne propose pas de housse de protection digne de ce nom. Résultat, j’utilise ma housse PSP Metal Gear Solid Peace Walker. :-/

En attendant si vous hésitez encore à franchir le pas, ou encore si vous cherchez des prétextes, voici 5 raisons d’acheter la PS Vita fort bien résumées par Martin Vidberg créateur et dessinateur du blog « l’actu en patates ».