Malgré son actuel échec commercial, la PS Vita est définitivement une console qui a su me séduire tant et si bien que, pour le moment, je ne jure que par elle et délaisse plutôt ma 3DS.

Le souci, c’est qu’après un lancement en fanfare en terme de line-up, les nouveaux (bons) titres se font attendre et je dois bien admettre que je ronge mon frein avant la sortie du très attendu (et c’est un euphémisme) Gravity Rush.

 Quoiqu’il en soit cela ne m’empêche pas de me laisser régulièrement tenter par des titres  soit parce que ces derniers sont moins chers (plantage oblige) soit parce qu’ils font partie d’un genre que je n’avais pas encore a ma disposition sur la portable de Sony comme c’est le cas de Mortal Kombat dernier représentant en date des jeux de baston sur PS Vita après Blazblue et Ultimate Marvel vs Capcom 3.

A vrai dire j’ai longuement hésité à acheter ce Mortal Kombat, car je ne suis pas du tout amatrice de l’univers. D’ailleurs pour la petite histoire cet opus Vita est seulement le 3eme épisode auquel je joue : le premier c’était sur… ma Game Gear (a l’époque ou je bavais sur le Street Fighter II de la Super Nintendo que je n’avais pas encore) et le second le plus récent Mortal Kombat vs DC Universe (cross-over oblige) qui n’avait pas vraiment réussi a me convaincre. Il faut dire qu’avec comme référence  Marvel vs Capcom 2, le challenge était sacrément relevé.

 Quoiqu’il en soit c’est sans regret que j’avais fait l’impasse sur le récent, et pourtant bien noté, Mortal Kombat sur console de salon et dès lors je ne comptais pas vraiment investir dans sa version portable. C’était toutefois sans compter l’intervention de l’ami Vidok qui par un tweet assassin a mis fin à toutes mes réticences (ok je dois bien reconnaitre que je ne suis pas très     difficile a convaincre).

Et il a eu bien raison ! En effet, je dois bien reconnaitre qu’après plusieurs heures de jeux ce Mortal Kombat se révèle plutôt plaisant: les modes de jeux sont nombreux et variés, la durée de vie est conséquente et la maniabilité, qui est souvent le point faible du genre sur console portable se révèle impeccable. En définitive, il ne faudra que quelques parties pour acquérir les bases du jeu et commencer a s’amuser.

 Malheureusement tout n’est pas parfait et là où le titre de NetherRealm Studios montre ses limites c’est dans son aspect visuel. En effet, graphiquement ce Mortal Kombat est plutôt a la ramasse par rapport a la concurrence. On peut même dire qu’il se distingue par une réalisation a la limite du laid.

Cela est particulièrement perceptible dans le mode histoire où la modélisation des personnages est plutôt ratée. A noter d’ailleurs que ce même mode histoire est entièrement doublé en français (ce qui est une bonne chose) sauf lors des transitions entre les combats et les animations (ce qui pour le coup donne un effet bizarre).

 Au final, s’il ne va probablement pas me réconcilier avec l’univers de la licence beaucoup trop gore a mon gout, ce Mortal Kombat sur PS Vita est un épisode que je trouve vraiment réussi et qui saura m’occuper en attendant la version nomade de Street Fighter X Tekken que j’attends vraiment beaucoup depuis que j’ai touché aux versions sur console de salon.