Malgré le relatif anonymat de sa sortie sur Wii en 2009, Little King’s Story nous revient sur PS Vita dans une version adaptée à la console portable de Sony. A l’heure où celle-ci présente un vrai déficit de titres, il serait dommage de passer à côté d’un jeu au charme aussi indéniable que New Little King’s Story. Mélange aussi incongru que réussi de genres comme la gestion, l’aventure New little King’s Story nous offre un univers attachant auquel il est clairement difficile de résister : petit tour d’horizon…

New little Kings’Story vous fait suivre les aventures d’un (très) jeune monarque chassé de son château et de royaume par un ennemi mystérieux. Il va donc vous falloir  reconstruire tout ce qui a été perdu pour permettre au jeune monarque et à ses fidèles de reconquérirleur royaume (et par la même occasion délivrer une poignée de princesses capturées par ce mystérieux ennemi).

Pour mener sa mission à bien, le jeune roi peut compter sur ses citoyens qui au fur et à mesure viendront compléter une garde royale de plus en plus conséquente. Chacun possède sa propre profession (garde, archer, paysan, charpentier…) dont les compétences permettent d’avancer dans l’aventure en rendant accessibles certaines zones, en découvrant des trésors enfouis, ou encore en abattant de grosses souches qui bloquent l’accès à certaines parties de la carte.

Bien sûr toutes ces capacités ne sont pas accessibles dès le début du jeu, il vous faudra donc étendre votre cité pour développer certains bâtiments et acquérir de nouvelles compétences dans votre garde. Une fois cette dernière formée, vous pouvez partir à l’aventure et défier les différents monstres qui peuplent les zones où vous voulez étendre votre cité.

Pour cela , les commandes du jeu sont on ne peut plus simple : carré pour envoyer vos troupes effectuer une tâche et rond pour les rappeler. Si tous les citoyens peuvent attaquer, les seuls réellement efficaces face aux adversaires sont les gardes et les archers. Il appartient donc au joueur d’être prudent pour préserver au mieux ses troupes.

Très mignon, New little King’s Story n’est pas non plus dénué d’humour. Les ennemis, à l’instar de la vache fantôme, sont plus drôles qu’effrayants et pour ce qui me concerne je me surprends régulièrement à sourire devant les réparties de mes concitoyens. Il faut toutefois reconnaitre que parfois le titre flirte  avec la niaiserie ce qui pourrait rebuter les plus allergique au kawaï d’entre nous.

Au final New little King’s Story est un jeu vraiment attachant qui s’il n’est pas sans défauts (quelques lags, une répétitivité certaine…) mérite vraiment sa place dans la ludothèque des joueurs Vita n’ayant pas joué à l’opus Wii. Je ne saurai donc que vous recommander chaudement l’investissement.