Dire que l’annonce, au dernier E3 je crois,  de Playstation All-Stars Battle Royale m’a complètement laissée de marbre est un doux euphémisme tant le titre qui se veut le Super Smash Bros de la Playstation m’avait laissée totalement indifférente.

A ce titre vu les chiffres de vente du titre de Sony (je devrais peut être dire le four), je ne suis visiblement pas la seule à n’avoir pas été motivée par l’acquisition de ce Cross-Over, qui sur le papier il faut bien le dire donne l’impression d’un patchwork un peu bancal.

C’est une promotion du titre sur PS3 qui m’aura finalement décidée autant par curiosité que par envie d’acquérir un nouveau jeu pour ma PS Vita (le jeu étant Cross-Buy, son acquisition sur PS3 donne automatiquement droit à une version dématérialisée sur PS Vita), et je dois reconnaitre que si le titre de Sony n’est définitivement  pas un must-have, il reste suffisamment  sympathique pour mériter l’achat.

PlayStation-All-Stars-Battle-Royale 4

Cross-Over improbable et éclectique des « grandes figures » de l’univers Sony  Playstation All-Stars Battle Royale fait se rencontrer des personnages tels que  Kratos, PaRappa the Rapper, Fat Princess, Sweet Tooth, Radec, Sly Cooper, Nathan Drake, Cole et Evil Cole, Ratchet, Jak, Big Daddy, Dante, Heihachi, Nariko, Raiden, Sackboy, Sir Daniel Fortesque, Spike et Toro Inoue, dans un jeu de baston complètement loufoque.

A cette liste, il faut ajouter les  personnages téléchargeables en DLC à l’instar de Kat (Gravity Rush), de Emmet Graves (StarHawk) et prochainement de Zeus (God of War)  et Isaac Clarke (Dead Space). On arrive donc à une liste de 20 personnages (+4) ce qui est relativement correct.

PlayStation-All-Stars-Battle-Royale 5

Si chaque personnage possède un style propre, il faut reconnaitre que les rapports de force sont parfois bien déséquilibrés entre les vrais killers, je pense à Raiden ou Kratos par exemple, et les gentilles, mais parfois fort inefficaces, mascottes telles que Sackboy ou Parappa. Par ailleurs, d’autres personnages ont des combinaisons de coups tellement étranges qu’ils en deviennent assez difficiles à maitriser. Je pense par exemple ici à Nathan Drake, mon premier choix, que j’ai vite abandonné.

Malgré ces déséquilibres flagrants le jeu est très facile à prendre en main. Il faut dire que son principe est simple : plus vous tapez vos adversaires et plus votre jauge de PA  se remplit. Celle-ci qui comporte trois niveaux vous permet de lancer des attaques spéciales qui éjecteront vos opposants  en dehors de l’écran.  A la fin du temps imparti le gagnant est celui qui a le plus éliminé d’adversaires. Élémentaire…

PlayStation-All-Stars-Battle-Royale 2

Playstation All-Stars Battle Royale se révèle donc être un jeu immédiatement fun quoiqu’un peu bordélique.

Graphiquement, le titre de est de l’ordre du « plutôt pas mal « . Entendez par la que le très bon côtoie le vraiment pas terrible. Ainsi  les cinématiques (qui sont en fait des écran fixes un peu animés) sont relativement ratées. De même le titre souffre parfois d’un manque de gout flagrant sur certains stages, notamment le boss de fin dont le charisme, à peu près a la hauteur de ses polygones tous droits sortis du début des années 2000, n’a d’égal que le mauvais gout du stage qui nous propose d’affronter des personnages violets sur fond… violet. Un vrai cauchemar pour Daltoniens.

PlayStation-All-Stars-Battle-Royale 3

Toutefois, malgré ces errements artistiques, globalement les arènes de combat réussies : elles sont bien animés et en plus évolutives au fur et à mesure du combat. Vous verrez donc apparaitre un Metal Gear dans le stage de Loco Roco ou encore  notre ami Buzz dans le stage de Little Big Planet.  Plutôt bien fichus, ces ajouts sont bien implémentés et apporte un coté très référentiel au jeu tout a fait bienvenu.

Au final, force est de reconnaitre que même si ce Playstation All-Stars Battle Royale souffre de défauts flagrants notamment en ce qu’il donne l’impression d’être un agglomérat un peu artificiel de personnages disparates,  il n’en demeure pas moins  qu’une fois le PAD (ou la PS Vita) en mains le jeu est vraiment plaisant à jouer. Dans la durée, on se surprend même à y revenir régulièrement pour une petite partie de temps en temps.

S’il n’est pas indispensable à prix fort, autour de 20-25€ le jeu peut être considéré comme une bonne acquisition  surtout si vous avez une PS Vita.