Hier soir, avait lieu l’une des deux soirées dédiées au prochain lancement de la PS Vita (la petite console de Sony que je n’attends absolument pas, non pas du tout 😎 ).  C’est grâce à l’ami BluRay Collec  (merci à lui) que j’ai eu la chance de pouvoir m’y rendre,  l’occasion pour moi de redécouvrir une machine que j’avais déjà eu l’occasion de tester au salon Paris Games Week et sur laquelle, à l’époque, j’avais émis quelques réserves.

Après voir patienté quelques minutes dans le froid polaire parisien, nous avons été accueillis dans un charmant petit appartement redécoré aux couleurs de Sony et de sa prochaine console. C’est dans ce cadre chaleureux que plusieurs exemplaires de la PS Vita, ainsi que plusieurs hôtes et hôtesses formés aux spécificités de la machine, avaient été mis à notre disposition pour que nous puissions tranquillement tester plusieurs démos et nous faire un avis global sur la machine.

Ambiance cosy, détendue, et petits fours, le cadre était donc idéal pour avoir le temps de profiter de la console comme il se doit. A noter d’ailleurs que pendant la soirée Sony a organisé un petit concours pour permettre au plus doué d’entre nous de gagner une console accompagné qu’un kit presse. Le principe était simple : deviner le plus rapidement possible, les yeux bandés les noms exacts de consoles et d’accessoires officiels Sony mis en ventes depuis la PS1. Vous pensez que c’est simple ? Essayez donc de reconnaître une memory card PS1 d’une memory card PS2 sans la voir. Bref un grand bravo au vainqueur, qui a explosé tous les scores en réussissant un sans faute en moins de temps qu’il ne faut pour dire « Playstation ».

Quoiqu’il en soit, pour en revenir à la console en elle-même, une chose est sûre, si doutes il y avait, après cette soirée, ils sont levés. En effet, j’ai eu l’occasion de tenir de longues minutes la machine en mains et de jouer à plusieurs démos comme Ridge Racer, Gravity Rush ou Modnation Racer. Certes, ce genre de soirée n’est pas forcément propice à se faire une idée définitive sur la qualité intrinsèque des jeux mais par exemple, Gravity Rush que j’attends tout particulièrement m’a semblé vraiment prometteur.

Par ailleurs, la machine dans son ensemble est vraiment bluffante en terme de finition et de qualité. Je suis d’ailleurs toujours aussi impressionnée par l’écran OLED, plus grand que celui de la PSP,  qui délivre une qualité d’image vraiment époustouflante pour une portable. Le tactile répond, quant à lui vraiment impeccablement et on prend très vite l’habitude de naviguer sur l’interface sans aucun problème.

Côté ergonomie, je dois reconnaitre que les boutons, les sticks et la croix directionnelle sont un peu petits, mais en même temps, n’ayant pas de gros doigts, cela n’est pas vraiment handicapant pour ce qui me concerne. D’ailleurs, concernant les sticks analogiques, si je les trouve toujours moins confortables que ceux de la 3DS (car convexes et non concaves), je n’ai plus l’impression qu’ils glissent sous les doigts et ça c’est plutôt un bon point.

Vous l’aurez compris, grâce à cette soirée, je suis encore plus sous le charme de la PS Vita et, à trois semaines de sa sortie sur notre territoire, je n’attends qu’une chose pouvoir enfin pouvoir y jouer tranquillement chez moi. Je profite donc de ce post pour remercier Playstation France pour son accueil et pour son organisation ainsi que pour m’avoir permis de retrouver, au détour d’une console, un ami perdu de vue depuis des années.